Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestInstagramGoogle PlusRss

La Belgique selon Karin Clercq : notre pays est plein de poésie


Trois artistes belges créent une BD musicale. Parmi eux, Karin Clercq actrice et chanteuse belge, aime nos campagnes et la nature quand elle s’invite dans nos villes.


Karin Clerq n’est pas seulement chanteuse et actrice, c’est également une poète. Et la première image qui lui vient à l’esprit pour illustrer nos régions, c’est un paysage typique de nos campagnes, du côté de Bonlez ou de Walhain. Des grandes routes qui traversent des champs, parsemés de fermes, à l’automne quand le ciel est très bas et que le tout ne fait plus qu’un. Une grande sensation d’ancrage dans le sol et de poésie à l’état pur. De quoi ravir notre compatriote.

Des champs, des fermes et des ruelles où la nature s’invite : notre pays est plein de poésie

Ce serait le paysage parfait pour Luce Lapuce, l’héroïne du projet de BD musicale sur laquelle Karin travaille, qui rêve de danser avec Michael Jackson. Imaginer ce genre de BD quand on est artiste au pays d’Hergé, c’est une évidence pour Karin et ses deux compagnons d’aventure : Marie Warnant et Marco Paulo.


Dans un autre genre, Karin défend avec force Louvain-la-Neuve où elle a habité pendant 20 ans ! C’est dire si elle connaît bien la ville et que ses conseils pour la visiter sont précieux. Alors, en route pour découvrir les ruelles où les plantes commencent à faire partie intégrante des pierres. Pour Karin, si d’aucuns trouvent que la ville s’embourgeoise, c’est qu’ils ne sont pas sortis des sentiers battus. Il existe à Louvain des endroits bucoliques, qui démentent sa réputation de ville artificielle.

Le chocolat un antidépresseur naturel et tellement bon

La Belgique c’est aussi notre chocolat. La petite gourmandise sublimée par nos chocolatiers, véritables stars internationales et qui réconforte si bien Karin. Qui n’a jamais entendu parler de Marcolini, de Darcis, de Galler ? De son côté, Karin Clerq avoue une petite préférence pour Laurent Gerbaud, un jeune chocolatier extraordinaire qui se découvre rue Ravenstein à Bruxelles.


Pour faire la fête, le meilleur endroit selon Karin, c’est l’Archiduc à Bruxelles. Un club de jazz typique, à l’ambiance art déco, où se rencontrent étrangers de passage, artistes de toutes disciplines, tous unis au moment du concert. La fête à l’Archiduc, dans le cœur de Bruxelles, ne s’arrête qu’au petit matin quand chacun rentre chez lui la tête pleine de souvenirs.