Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestInstagramGoogle PlusRss

Charlie Winston, le City Boy qui vote pour Bruxelles


Charlie Winston vote pour Bruxelles, sa diversité culturelle dans laquelle il se reconnait et où il pourrait habiter, un jour.

Charlie Winston, le City Boy qui trouve que Bruxelles lui ressemble

À n’en pas douter, le public sera ravi de retrouver l’interprète de "Like a Hobo" au Ronquières Festival et au BSF, le Brussels Summer Festival avec son nouvel opus "Curio City", un album où on retrouve sa voix chaude et des sonorités influencées par le jazz. Interrogé sur son nouvel album, Charlie Winston explique qu’il est le reflet de son monde intérieur, de sa façon de fonctionner, lui le garçon de la campagne devenu un "City Boy". Un monde intérieur : un mix de cultures, de talents, d’expressions, et qui fonctionnent bien ensemble. Lui qui a toujours vécu dans des cités et les exprime dans son œuvre, se sent à l’aise dans notre capitale.


Il pourrait d’ailleurs y vivre pour être plus proche de ses nombreux amis. Et aussi parce qu’il aime son architecture qu’il compare à celle de Paris ; pour ses espaces verts qui lui rappellent Londres ; pour sa richesse artistique ; pour sa communauté de danseurs contemporains, un domaine qui fait partie de son univers créatif.

 

Le chanteur aime l’art sous toutes ses formes et trouve à Bruxelles de quoi satisfaire son appétit. Un vrai plus pour cet artiste qui se décrit comme un bien mauvais touriste, qui ne lit pas les brochures et préfère partir à la rencontre des habitants, des gens. Il aime surprendre en se trouvant là où on ne l’attend pas, et être surpris par des rencontres faites ici et là. Charlie Winston trouve les Belges pleins d’autodérision, une qualité qui pourrait même le décider à venir s’installer chez nous. Mais il hésite encore. Qui sait, peut-être un jour ?


Et puis, il y a nos incroyables chocolats, qu’il adore évidemment !