Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestInstagramGoogle PlusRss

Charleroi me fait penser à l’Irlande du nord, mais en plus doux


Le chanteur belgo-irlandais Perry Rose a su garder sa double sensibilité et, quand il compare Charleroi à l’Irlande du nord c’est tout en poésie.


Perry Rose, chanteur-compositeur-interprète belgo-irlandais s’est révélé en 1991 avec un album aux notes celtiques : « Because of You». Des mélodies pop-folk pleines de poésie qui charment encore et toujours le public. Une sensibilité, et une poésie aussi, qui font de l’artiste un personnage attachant.

 

 

Avec sa double nationalité, Perry Rose a un côté pile et un côté face. Pour son côté pile, il y sa belgitude qui définit un paquet de « frites-mayo » comme irrésistible. Tout aussi classiques, les quelques mots clés qu’il choisit avec soin pour définir le pays : pluie, soleil, la ville et la campagne qui est proche et, bien sûr, le surréalisme !

 

Le surréalisme, façon Perry Rose, se retrouve dans son côté face avec sa poésie irlandaise qui compare les terrils de Charleroi à l’Irlande du nord mais en plus doux : « Ça veut bien dire ce que ça veut dire». Quand il y escalade les terrils avec des amis, il adore la vue depuis le sommet : « On est en haut d’une vallée, avec toutes ces montagnes - ces terrils - qui ont une histoire. Et qui peuvent, encore, apporter toute une histoire». Des paysages qui le suivent dans ses voyages à l’étranger. Quand on lui demande de parler de la Belgique, c’est cette image de Charleroi qu’il aime évoquer, avec tendresse.  

 

Mais notre petit pays a bien d’autres qualités, comme sa situation au cœur de l’Europe, qui nous permet d’aller très vite en Allemagne, en France, en Hollande ou encore en Angleterre… Et inversement. Si le pays est petit, il est pourtant très riche et il s’y passe de grandes choses. De l’aveu d’un ami américain de Perry Rose : « En Belgique, rien n’est possible… mais tout est possible. » Et Perry Rose de renchérir, façon Dupont-Dupond : « Je dirais même plus, en Belgique tout est possible et rien n’est impossible. »

 

Une philosophie qui s’applique bien au théâtre belge. L’artiste, qui a accompagné un temps le groupe « Les Déménageurs », connaît bien le monde du théâtre et le trouve très vivant, très actif, avec de chouettes comédiens. Comme Philippe Jeusette, dont il est très fan. Tous les deux pourraient par exemple passer un moment Place Fagey, dans un des nombreux petits tea-rooms.